logo

Conseil municipal

Conseil municipal

L'ancien Palacio de la Vila était situé dans un autre endroit, proche de l'actuel. Il a été décidé de déménager et de construire ce nouveau siège en raison des mauvaises conditions du bâtiment précédent. En août 1687, le maître d'œuvre Gil Torralba est chargé d'élaborer les plans de l'édifice, qui est interrompu jusqu'à la pose de la première pierre en 1689, les travaux incombant aux maîtres d'œuvre Melchor Serrano, Alcazar, Claret et José Serrano. Face à la menace d'effondrement, le déménagement a finalement eu lieu en février 1716, bien que le nouveau bâtiment ne soit pas encore terminé. Une fois le bâtiment inauguré, son intérieur a été progressivement complété.

Au fil des ans, des extensions et des réformes ont été réalisées. Parmi elles, il faut mentionner la chapelle des prisons et les prisons elles-mêmes, achevées en 1806 ; ainsi que l'importante réforme de la salle des séances, qui a inclus la décoration de son plafond avec une peinture allégorique de la ville de Castellón. En 1916, l'architecte municipal, M. Francesc Tomàs Traver, a réalisé un projet qui a changé l'aspect de la façade principale. C'est maintenant que disparaissent les grilles de fer des balustrades des balcons, qui ont été remplacées par des balustrades en pierre artificielle. Cela brise également le sens originel d'un balcon coupé en trois à l'étage principal. En revanche, dans la partie supérieure de la façade, le point de départ des tours d'angle a disparu, réduites à un seul corps terminé par des moulures, des pinacles et des pyramides.

Après la guerre civile, les façades latérales et la principale ont été réformées, faisant disparaître définitivement les deux tours qui s'y trouvaient, ainsi que le parapet qui a été remplacé par une balustrade ; les gouttières et les balcons de pierre ont été supprimés, remplaçant ces derniers par d'autres de fonderie. Les dernières réformes ont eu lieu en 1951-1953 et 1969, avec Manuel Romaní Miquel.

C'est un bâtiment sans volumétrie parallèle, organisé en élévation par trois corps clairement différenciés par les corniches qui les séparent.

Le rez-de-chaussée se compose d'un portique avec des arcs en plein cintre, moulés et alternés avec des pilastres avec des chapiteaux d'ordre toscan avec un total de cinq arcs, en continuant avec un de plus à chaque élévation latérale. Le premier étage, qui poursuit la division verticale au moyen de pilastres corinthiens à entablement lisse, est caractérisé par la disposition de trois balcons - celui du centre est un couloir - avec cinq ouvertures couronnées par des frontons triangulaires séparés par un sommet en forme de pyramide, et alternant avec des frontons semi-circulaires à décor de festons, séparés les uns des autres par des pilastres et des chapiteaux composites.

Le troisième niveau, de dimensions plus réduites, est séparé du précédent par une corniche en porte-à-faux, poursuivant la division verticale avec l'utilisation de pilastres corinthiens à entablement. Au total, cinq balcons simples, plus petits que ceux du rez-de-chaussée, s'ouvrent sur la Plaza Mayor. Ils sont flanqués de doubles pilastres aux extrémités et de simples aux extrémités. Un vieux parapet de balustrade surmonte le bâtiment.

www.castello.es

Voir aussi