logo

Histoire du Grau de Castelló

LE GRAU DE CASTELLÓ, UN QUARTIER MARITIME CHARGÉ D'HISTOIRE

Le Grau compte à l'heure actuelle de nombreux siècles de peuplement, remontant bien plus loin que les premières traces écrites de son existence. On pense qu'il y eu ici diverses implantations ibères et romaines successives, peut-être même phéniciennes. À l'origine, le Grau de Castelló était une zone humide, couvertes de lagunes. Au fil des siècles, ses habitants se sont attelés de les assécher, afin de pouvoir mettre la zone en culture, et pour des raisons évidentes de salubrité.

La fondation de la première confrérie de pécheurs est bien plus tardive, et remonte à l'an 1398. Ceux-ci étaient alors affiliés à la paroisse de Saint Thomas, située aujourd'hui dans la rue Escultor Viciano. Le premier recensement identifiant le Grau comme un quartier indépendant date de 1865, et y dénombre alors 428 habitants.

Entre le XVIème et le XVIIème fut érigée dans le quartier une tour de surveillance côtière, identique à la tour de San Vicente à Benicàssim, bien qu'un peu moins haute. Cette petite tour fortifiée servait alors à défendre la ville et ses faubourgs des attaques de pirates moresques, mais elle fut détruite (lors d'une attaque justement) un siècle plus tard, et ne fut pas reconstruite.

L'histoire récente du Grau de Castelló s'est écrite en parallèle à celle de son port de pêche, dont le développement a accompagné et poussé à la croissance du quartier maritime de la capitale de la Plana.

La pêche fut de tout temps une activité très importante dans la région. Le port de Castelló fut remodelé à de nombreuses reprises et compte actuellement avec sa criée, où il est possible d'acheter au poids les prises quotidiennes. C'est ici bien-sûr que viennent chaque jour se fournir les cuisiniers de tous les restaurants les plus fameux de la ville.

C'est au cours des années 70 que le tourisme commence à faire son entrée dans le Grau, et que sont construits les tous premiers hôtels et immeubles de logements touristiques. Durant les années 90, la construction de la Plaza del Mar donna une forte impulsion cette nouvelle activité, avec ses restaurants, ses cinémas et bien d'autres établissements; qui convertirent le Grau en un lieu de référence des loisirs et du divertissement à l'échelle de toute la province.

Et c'est ici aussi que se trouve le vieux phare de Castelló, qui fut remplacé par un autre plus moderne et plus puissant. Le vieux phare constitue quant-à-lui une sorte d'hommage au passé mais aussi au présent du quartier, tourné, comme de tous temps, vers la mer.

Relacionados