logo

Parc du Méridien

Parc du Méridien

Bien que le détail soit généralement mentionné sur toutes les cartes et plans de la ville (c'est typiquement le genre de chose que les cartographes aiment à signaler dès qu'ils le peuvent), peu de gens sont en fait au courant, y compris parmi les habitants, que le fameux méridien de Greenwich passe en réalité en plein cœur de Castelló, mais que c'est aussi le cas du 40ème parallèle nord, et que c'est précisément ici qu'ils se croisent.

Les implications en sont tout sauf anodines. Entre 1792 et 1804 les observations effectuées à Castelló furent en effet décisives à l'heure de terminer d'établir le tracé du méridien de référence international, mais aussi dans le processus de définition du système de longitudes et latitudes que nous utilisons encore de nos jours pour nous orienter (pour la navigation maritime et aérienne en premier lieu, mais aussi pour le GPS de votre véhicule ou de votre téléphone portable).

Plusieurs expéditions scientifiques françaises et britanniques y furent d'ailleurs organisées, afin de préciser sur place le plus exactement possible les mesures des coordonnées et des angles à l'intersection des deux lignes. Et ce sont justement ces résultats qui allaient servir par la suite de modèle et de repère à la généralisation du même modèle à l'ensemble du globe.

L'établissement le plus précis possible des angles et coordonnées d'intersection entre méridiens et parallèles, ne serait-ce qu'à l'un de ces croisements, constituait en effet une opération indispensable afin de pouvoir ajuster correctement la grille ainsi définie à la courbature du globe terrestre: une simple ―mais pas si simple que ça en fait― question de géométrie dans l'espace. Une fois tout ceci bien établit, il serait ensuite possible de déterminer les coordonnées exactes de tous les autres points, n'importe-où sur la planète, par simple calcul et sans avoir besoin de s'y déplacer pour effectuer des mesures. Il s'agissait dès lors d'une question très importante, qui ne pouvait être résolue que sur le terrain, à l'emplacement précis d'un de ces croissements justement…

Or, la distance entre méridiens (24 au total: un par heure solaire) et entre parallèles (17 au total: 8 de chaque côté de l'équateur plus ce dernier) dépendant en fait de la superficie totale du globe terrestre, les intersections entre les uns et les autres peuvent se situer absolument n'importe-où, et c'est effectivement le cas. Et en Europe tout du moins, et hormis en pleine forêt à l'est de Prague où des mesures furent elles-aussi réalisées, tous se situent dans des endroits absolument reculés et inaccessibles, ou alors en pleine mer, sauf à Castelló. Et c'est donc l'endroit qui fut tout naturellement choisi pour y effectuer les principales opérations de mesure.

Le célèbre mathématicien français Pierre François Méchain s'installa même dans la région durant plusieurs années, afin de préciser les calculs d'établissement du méridien de Paris et de résoudre divers conflits de localisation et de définition des fuseaux horaires se présentant à l'époque. Et il en mourut, ici même à Castelló, de fièvre jaune, en septembre 1804.

En 1988 la ville décida de signaler publiquement ce fameux point d'intersection si important d'un point de vue scientifique et historique, et fit l'acquisition des terrains sur lesquels le situaient les calculs. Une série d'observations complémentaires fut néanmoins nécessaires, et l'on fit appel à l'Institut Géographique et Cadastral National. Un petit monolithe y fut érigé, et les alentours furent convertis en jardin public: le Parc du Méridien donc.

Quant au parc en tant que tel, à l'origine un terrain vague, il fut l'objet de divers travaux d'aménagement à partir de 1991. Sa superficie totale à l'heure actuelle est de 10.780m2.

On y trouve aussi une petite chapelle, de Nuestra Señora de la Asunción, érigée en 2006, la première construction nouvelle de ce type depuis 1947.

Divers évènements et fêtes populaires sont organisés dans le parc au cours de l'année, tout autant par la municipalité que par l'Association des Amis du Parc du Méridien: les fêtes de San Antonio, celle de la Vierge en août, une concentration de cycliste en septembre et une autre de coureurs en octobre, entre autres concerts périodiques et festins populaires en plein air au printemps et en été.

brochure d'information complète en est disponible à la mairie

PROJETS EN COURS

Dans l'idée de mettre en valeur ce recoin de la ville, et de faire mieux connaitre à aux habitants ce pan relativement oublié de leur histoire, l'Association des Amis du Parc du Méridien œuvre actuellement à la réalisation de plusieurs projets dans le parc, comme l'installation d'un cadran solaire, la création d'un espace didactique à l'air libre où pouvoir se familiariser avec sa faune et sa flore, ou encore d'une petite section ethnologique dans le pavillon attenant.

Parmi les autres projets en cour: la création d'un aquarium ou pouvoir présenter les différentes espèces protégées de la Marjalería, agrandir le parc, aménager un siège où pouvoir organiser les réunions et activités de l'association, etc.

Voir aussi

Aller au contenu principal