logo

Mairie de Castelló

Mairie de Castelló

L'emplacement de l'ancien Palais de la Municipalité était distinct quoique proche de l'actuel. Ses dimensions alors exiguës et son état de délabrement général poussèrent au XVIIème siècle à la construction d'un nouveau siège pour les institutions municipales. Les plans en furent confiés au maitre Gil Torralba en août 1687, et les travaux commencèrent en 1689, à la charge ceux-ci des maitres Melchor Serrano, Alcazar, Claret et José Serrano. Étant donné les sérieuses menaces d'effondrement de l'ancienne mairie, c'est en février 1716 qu'eut lieu le transfert des services administratifs, de manière un peu précipitée: le nouveau bâtiment était alors partiellement inachevé et les finitions des intérieurs se poursuivirent pendant plusieurs années.

La Mairie fut en outre l'objet de divers agrandissements postérieurs. En 1806 y fut ajouté un cachot et une petite chapelle attenante. Le Grand Salon fut lui aussi modifié, et ses grandes peintures au plafond, présentant diverses allégories de la ville et de son histoire, datent de cette même époque. En 1916, l'architecte municipal D. Francesc Tomàs Traver se chargea d'un grand projet de transformation de la façade principale. C'est alors que furent supprimés les rambardes métalliques aux fenêtres pour les remplacer par des balustrades en pierre (qui ne s'y trouvent plus de nos jours), et que la galerie qui courait le long des trois ouvertures centrales au primer étage fut remplacée quand-à-elle par trois balcons séparés (là encore, l'aspect d'origine a été restauré par la suite).

Après la Guerre Civile, une nouvelle rénovation de la façade principale, passablement abimée lors du conflit, fit disparaitre les deux petites tours à chaque angle, les remplaçant au dernier étage par une longue balustrade en pierre. Les petits balcons de pierre à chaque fenêtre disparurent eux-aussi au profit de nouveaux en fer forgé (plus proches de l'aspect d'origine du bâtiment en fait). Les travaux furent réalisés en 1951-1953 et en 1969 pour la dernière phase.

Le bâtiment en tant que tel présente une forme carrée, organisée en trois étages séparés par des corniches en pierre. Le rez-de-chaussée est occupé par une série d'arcs ronds soutenus par des piliers assez sobres et de style toscan. Le premier étage, où se poursuit la division en cinq corps par des piliers lisses, mais à chapiteau corinthien ceux-ci, dispose de trois balcons décorés (celui du centre allongé pour desservir les trois ouvertures centrales); et de cinq ouvertures couronnées par deux frontons triangulaires et trois semi-circulaires qui s'alternent. Le troisième étage, d'une hauteur de plafond plus réduite, respecte la même division en cinq corps, cinq fenêtres et cinq petits balcons. Une balustrade en pierre couronne l'édifice.

Relacionados

Aller au contenu principal